Et si le Bitcoin chutait à 0″, se demande un célèbre journal : Scénario catastrophe

Probe It référencé cybermalveillance.gouv

L’article commence par souligner que les investisseurs institutionnels ont de plus en plus d’importance dans le marché du Bitcoin, la cryptomonnaie étant désormais acceptée comme un actif parmi d’autres par la plupart des professionnels de la Finance, ce qui est un signe de maturation.

Cependant, il note aussi que cette maturation a échoué à déboucher sur une baisse de la volatilité, soulignant les fortes variations du BTC/USD depuis son sommet historique du mois d’avril proche de 65.000$.

Mais cette volatilité n’est pas la raison avancée par The Economist pour justifier une possible chute du Bitcoin à zéro. L’article met en effet en avant d’autres facteurs :

« Une déroute peut être déclenchée soit par des chocs internes au système, par exemple une défaillance technique ou le piratage d’une grande bourse. Elle peut aussi provenir de l’extérieur : une répression de la part des autorités de réglementation, par exemple, ou une fin abrupte du “tout rallye” sur les marchés, par exemple en réponse à la hausse des taux d’intérêt par les banques centrales. »

Et cette déroute initiale aurait ensuite des conséquences sous forme d’effet boule de neige selon l’article :

« Un krach briserait la crypto-économie. Les mineurs de bitcoins – qui valident les transactions en échange d’une chance de gagner de nouvelles pièces – seraient moins incités à continuer, ce qui mettrait un terme au processus de vérification et à l’offre de bitcoins. »

Or, compte tenu du fait que le Bitcoin a largement étendu ses ramifications dans l’économie ces dernières années, les conséquences pourraient largement dépasser le cadre du marché des cryptomonnaies selon The Economist.

« La valeur totale effacée irait au-delà de la capitalisation boursière des actifs numériques. Un crash anéantirait également les investissements privés dans les entreprises de crypto-monnaies telles que les plateformes d’échange (37 milliards de dollars depuis 2010, selon PitchBook, une société de données) ainsi que la valeur des entreprises de crypto-monnaies cotées en bourse (environ 90 milliards de dollars) » peut on en effet lire dans l’article.

Et même des sociétés qui ne sont pas spécialisées dans les cryptomonnaies pourraient être affectées : « Les sociétés de paiement comme PayPal, Revolut et Visa (NYSE:V) perdraient une partie de leur activité croissante et juteuse, ce qui réduirait leur valeur. Les entreprises qui ont profité du boom des crypto-monnaies, comme Nvidia (NASDAQ:NVDA), un fabricant de puces électroniques, seraient également touchées. »

Au final, l’article estime que c’est plus de 2000 milliards de Dollars qui pourraient partir en fumée en cas d’écroulement du Bitcoin, soit plus que la capitalisation actuelle de l’ensemble du marché des cryptomonnaies, à savoir 1500 milliars de dollars.

Source : https://fr.investing.com/news/cryptocurrency-news/et-si-le-bitcoin-chutait-a-0-se-demande-un-celebre-journal–scenario-catastrophe-2035151