Un enfant sur cinq confronté à des logiciels malveillants et du contenu pour adultes

Probe It référencé cybermalveillance.gouv

Les experts ont analysé la fréquence à laquelle les enfants rencontrent des cyberincidents dans l’espace en ligne. Il s’est avéré qu’un enfant sur cinq a rencontré au moins une fois des logiciels malveillants et des virus. Aussi (dans 19% des cas), les enfants tombent sur des contenus indésirables « pour adultes ». Dans 18% des cas, les comptes de réseaux sociaux des enfants ont été piratés ou tentés, et 15% des parents ont également signalé que des étrangers suspects avaient écrit à leur enfant.

Les parents constatent également que les enfants font des dépenses inconscientes ou non coordonnées sur Internet : ils s’abonnent à des services payants ou achètent l’accès à des jeux en ligne. Les parents dont les enfants ont acheté quelque chose sur Internet ont déclaré que dans la plupart des cas (81 %), le montant de l’achat pouvait atteindre 1 000 roubles (14 $).

“Parents need to abandon online wallets and cash and make a separate bank card for the child in order to protect the family from unwanted spending. This can be a virtual account or an additional card to your own. The fact is that openly criminal websites and services on the Internet do not accept bank cards for payment. In addition, adults have access to the limits and settings of the children’s card, and they can always challenge unwanted spending in the bank and save the family budget, » said Alexey Govyadov, head of analytics and automation at ESET in Russia.

Cybermenaces auxquelles les enfants sont le plus souvent confrontés en ligne : malwares (virus, etc.) ; contenu indésirable 18+ ; piratage ou tentative de piratage d’une page dans les réseaux sociaux ; des étrangers suspects ont écrit à l’enfant; dépenses inconscientes ou non coordonnées; l’enfant faisait partie de groupes ou de communautés suspects.

Parlant de la sécurité des enfants sur Internet, la moitié des parents interrogés déclarent que leur enfant sait qu’en cas d’incident informatique, il doit immédiatement contacter les adultes. Plus d’un tiers des personnes interrogées ont également noté que leur enfant connaît des sites et des applications sécurisés, et effectue également des paiements en ligne uniquement sur des ressources

Source : https://www.ehackingnews.com/2021/06/every-fifth-child-faced-with-malware.html