fbpx

Garantir la cybersécurité des transports ferroviaires : un impératif stratégique

Comptant parmi les secteurs les plus sensibles, le monde du transport est en pleine transformation, de plus en plus connecté et exposé à des cyberattaques potentiellement dévastatrices. Dans ce contexte, une récente étude* met en avant que les infrastructures ferroviaires sont désormais le quatrième secteur le plus visé juste derrière la défense, la finance et l’énergie.

Présente à tous les étages, la numérisation du secteur ferroviaire est aujourd’hui une réalité concrète. Convergence des réseaux IT et OT, Internet des objets, cloud ou edge computing, automatisation, robotisation et intelligence artificielle… Autant de ruptures technologiques qui font basculer l’industrie ferroviaire dans une nouvelle ère. À travers ce court panorama, il est aisé de comprendre la difficulté de sécuriser efficacement un tel secteur.

Dans ce contexte, trois grands pans sont actuellement au cœur de cette transformation et doivent être abordés : l’excellence opérationnelle afin d’augmenter les capacités des réseaux actuels, la sécurité du passager qui se veut de plus en plus exigeante et l’expérience voyageur à travers les notions d’information, de divertissement et de numérisation des titres de transport. Le point commun de ces éléments est de recourir massivement aux technologies de communication (protocoles IP, Wi-Fi, normes GPRS, 4G LTE…) et d’ouvrir des réseaux qui étaient traditionnellement fermés, rendant le SI plus vulnérable aux cyberattaques

Source : Garantir la cybersécurité des transports ferroviaires : un impératif stratégique