L’application OpenVPN pour Android modifiée par des pirates pour faire de l’espionnage

open vpn
open vpn

Des chercheurs en sécurité ont mis en lumière une campagne de cyberespionnage opérée par un groupe nommé Bahamut, dont le but est de récupérer des informations sur les smartphones à partir d’applications VPN modifiées qui intègrent un logiciel espion. Faisons le point.

D’après les chercheurs en sécurité, notamment Lukas Stefanko de chez ESET, il s’agit d’une campagne très ciblée dont l’objectif principal est de récupérer des listes de contacts, d’appels, les messages (à partir de plusieurs applications comme Signal, Viber, WhatsApp, Telegram, et Facebook Messenger) ainsi que la localisation de l’appareil.

Pour cela, les pirates ont pris les applications VPN “SoftVPN” et “OpenVPN” pour Android, afin de les repackager avec du code malveillant qui est là pour ajouter des fonctions pour exfiltrer des informations de l’appareil. Au final, l’utilisateur obtient une application qui fonctionne puisque le client VPN reste opérationnel, mais il ignore que l’application est en train de siphonner ses données.

En savoir plus