Le gouvernement dévoile les avancées de son plan de numérisation des services publics

Veille-cyber.com

Quelque 212 des 250 formalités «essentielles à la vie quotidienne» sont désormais accessibles en ligne, soit 30 de plus qu’en octobre selon le document, que Le Figaro a pu consulter en avant-première.

Le compte est presque bon, et c’est un satisfecit dont le gouvernement n’a pas l’intention de se priver alors que la campagne électorale pour la présidentielle 2022 semble lancée. Amélie de Montchalin dévoile ce lundi les avancées du plan de numérisation des services publics, promesse du candidat Macron en 2017. Selon l’Observatoire de la qualité des démarches administratives, que Le Figaro a pu consulter en avant-première, 212 des 250 formalités recensées comme «essentielles à la vie quotidienne des Français» peuvent désormais être effectuées en ligne. Soit 30 de plus qu’en octobre 2020 lors du précédent point d’étape réalisé par la ministre de la Transformation et de la Fonction publiques.

Outre le paiement des impôts, les demandes d’aide au logement, et autre déclaration d’emploi d’une personne à domicile en ligne, les usagers peuvent désormais se passer de formulaire papier pour inscrire leurs enfants au collège et au lycée, demander l’aide juridictionnelle ou établir une procuration de vote. D’ici à la fin d’année, dix autres démarches s’ajouteront à cette liste, permettant la dématérialisation de la saisine du tribunal de proximité ou la numérisation des demandes de permis de construire qui doivent aujourd’hui être imprimées en cinq exemplaires. «La grande nouveauté, c’est que nous avons réussi en un an à faire que, dans chaque ministère, plus de la moitié des démarches soient numérisées», explique Amélie de Montchalin pour qui certains ministères, comme la Justice, reviennent de loin.

Sur le milliard d’euros prévu dans le plan de relance de l’économie pour accélérer la numérisation, 7 millions ont déjà été investis pour doper la qualité des démarches

Personnes handicapées

La ministre européenne tient surtout à souligner qu’«il ne s’agit pas de numériser pour numériser», mais bien de «simplifier la vie des Français et de rendre les services publics efficaces et à la hauteur des attentes». L’observatoire, qui synthétise les avis déposés par 3 millions d’usagers, permet de déterminer ce qui fonctionne et ce qui peut être amélioré – compatibilité mobile, rapidité de connexion, assistance en cas de problème… «L’évaluation est faite sur des critères qualitatifs et nous constatons des hausses allant de 4 à 10 points sur chacun», se réjouit-elle.

Source : https://www.lefigaro.fr/conjoncture/amelie-de-montchalin-satisfaite-de-la-numerisation-des-demarches-administratives-20210905?

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*