Les start-up européennes de la cybersécurité

Les start-up européennes de la cybersécurité toujours à la traîne

Les levées de fonds des start-up européennes ont atteint un nouveau record en 2021, avec près de 2 milliards d’euros, mais dans le même temps les américaines ont amassé plus de 17 milliards. La France est une valeur montante avec de nouvelles locomotives, à l’image de GitGuardian, DataDome ou Elvina.

Si la tech accélère fortement sur le Vieux Continent – au point d’être décrit par certains investisseurs étrangers comme un nouvel eldorado -, les start-up de la cybersécurité ont encore du chemin à parcourir pour rivaliser avec leurs concurrentes américaines et israéliennes.

Les progrès sont pourtant significatifs : le nombre de levées de fonds des spécialistes du secteur a bondi de 34 % entre 2020 et 2021 (205 opérations), selon le baromètre ACE de l’investissement en cybersécurité réalisé par Tikehau. Au total, les jeunes pousses européennes ont amassé près de deux milliards d’euros l’an dernier, pulvérisant le record de 1,1 milliard atteint en 2019