fbpx
ransomware

Royaume-Uni : un million de-mails signalés à un service de lutte contre les escroqueries en ligne

Depuis le lancement du service gouvernemental il y a deux mois, les signalements ont Ă©tĂ© nombreux, permettant dĂ©viter des milliers d’arnaques.

Plus d’un million de messages ont Ă©tĂ© reportĂ©s en deux mois Ă  un service britannique qui permet le signalement d’e-mails supectĂ©s de phishing ou autres escroqueries.

Depuis le lancement du service il y a deux mois, le Centre national de cybersécurité du Royaume-Uni (NCSC) a reçu en moyenne 16 500 courriels par jour, permettant aux autorités de bloquer ou de faire disparaître 10 000 liens vers des escroqueries en ligne.

Selon le NCSC, 10 % des escroqueries en ligne ont Ă©tĂ© supprimĂ©es dans l’heure suivant le signalement d’un courriel, et 40 % ont Ă©tĂ© rĂ©duites dans la journĂ©e suivant le signalement. Plus de 10 200 URL malveillantes liĂ©es Ă  3 485 sites individuels ont Ă©tĂ© supprimĂ©es.

Arnaques Ă  la cryptomonnaie

Concernant leur typologie, une vague de campagnes concerne l’investissement dans de la cryptomonnaie a Ă©tĂ© dĂ©tectĂ©e. Selon l’agence, elles reprĂ©sentent plus de la moitiĂ© des escroqueries dĂ©tĂ©ctĂ©es Ă  la suite d’un signalement.

Ce type d’escroquerie concernant les cryptomonnaies est un problème croissant, entraĂ®nant des pertes de millions d’euros chaque annĂ©e. Les auteurs des arnaques se font passer pour des traders spĂ©cialisĂ©s en cryptomonnaie pour inciter les victimes Ă  leur remettre de l’argent. Selon la Financial Conduct Authority, plus de 27 millions de livres sterling (29,7 millions d’euros) ont Ă©tĂ© perdus en 2018-19 Ă  cause d’escroqueries impliquant des investissements en cryptomonnaies, les victimes ayant perdu en moyenne plus de 14 600 livres sterling (16 052 euros).

Parmi les autres escroqueries détectées, citons les fausses boutiques en ligne et les faux messages prétendant provenir de services gouvernementaux.

Prévenir les fraudes

Pour utiliser le service de signalement, les personnes ont simplement Ă  transfĂ©rer l’e-mail suspect au service en question. S’il contient un lien vers un contenu malveillant, celui-ci sera supprimĂ© ou bloquĂ©.

Karen Baxter, de la police de Londres, explique que les e-mails de phishing sont souvent la première Ă©tape dans de nombreuses affaires de fraude car ils constituent une première porte d’entrĂ©e pour les criminels. « Incontestablement, un grand nombre de fraudes auront Ă©tĂ© Ă©vitĂ©es », conclut-elle.

 

Source : Royaume-Uni : un million de-mails signalés à un service de lutte contre les escroqueries en ligne

Partagez nous !