The Sandbox nous fait visiter son “nouveau monde”

The Sandbox nous fait visiter son "nouveau monde"

Pour nombre de spécialistes, les métavers sont l’avenir de l’Internet, voire de l’Homme. Un monde virtuel où l’on pourra tout faire et tout imaginer. Sébastien Borget, co-fondateur de The Sandbox -l’un des plus grands métavers- nous fait le tour du propriétaire.

Cocorico, The Sandbox, l’un des plus grands métavers, si ce n’est le plus grand avec Decentraland, a été fondé par deux Français ! Certes, l’entreprise hongkongaise spécialisée dans les jeux mobiles Animoca Brands en est aujourd’hui l’actionnaire majoritaire. Mais ne boudons pas notre plaisir : le duo de fondateurs Arthur Madrid et Sébastien Borget est toujours aux commandes, et la start-up pourrait selon les dernières rumeurs lever 400 millions d’euros dans les toutes prochaines semaines, ce qui devrait valoriser leur plateforme 4 milliards d’euros alors qu’elle est encore en cours de développement ! Pour ceux, nombreux, qui peinent encore à comprendre ce qu’est un métavers, il s’agit d’une sorte de terre promise virtuelle où il sera possible de rencontrer ses amis, d’assister à des concerts, de visiter des musées, de travailler, de jouer aux jeux vidéo, de gagner de l’argent…, le tout, à terme, grâce à un casque de réalité virtuelle ou augmentée et via un avatar customisable à l’infini. Pour nombre de spécialistes et de professionnels, au premier rang desquels le patron de Facebook Mark Zuckerberg, le métavers est l’avenir de l’internet voire l’avenir de l’Homme tout court. Sébastien Borget, directeur opérationnel de The Sandbox a accepté de nous faire visiter son “nouveau monde”.

Read more