Un laboratoire financé par Jeff Bezos promet la vie éternelle

Vie eternelle

Altos Labs est visiblement l’entreprise en vue du moment dans la Silicon Valley. À en croire Futurism, la société qualifiée par certains d’un peu « incongrue » mais spécialisée dans la recherche anti-âge, reçoit le soutien de nombreux investisseurs, et pas des moindres. À commencer par Jeff Bezos, le fondateur d’Amazon, mais également du milliardaire russe, Yuri Milner.

Selon nos confrères, elle base ses recherches sur la reprogrammation biologique, une méthode agissant sur le rajeunissement des cellules. Cette technique pourrait être une des clés de l’immortalité, peut-on apprendre. D’après Futurism, cette technologie est très en vogue, et de nombreuses start-ups se sont lancées dedans. Mais peu jusqu’à présent sont parvenues à obtenir de tels mécènes.

Attirer les plus grands scientifiques

Pour mener à bien ses desseins, Altos Labs essaye d’attirer les plus grands noms de la science. Dernièrement, le scientifique Juan Carlos Izpisúa Belmonte a été recruté. Il fait partie des scientifiques qui ont mené des recherches sur la création d’une chimère humaine et porcine. Il est aussi un des lauréats du Prix Nobel pour ses recherches sur l’inversion du vieillissement des cellules. D’après le magazine américain MIT Technology Review, aucun objectif concret ni aucune échéance n’ont été fixés pour le moment, l’entreprise cherche surtout à créer « une grande science ».

Pour le scientifique Manuel Serrano, débauché de l’Institut de recherche en biomédecine (IRB) espagnol, « l’objectif est de comprendre le rajeunissement ». Ce dernier s’est vu offrir un contrat cinq à dix fois plus élevé que ce qu’il gagnait jusqu’à présent. Reste que la société est toujours aussi mystérieuse pour le moment. Elle reçoit des financements parce que les gens ne veulent pas mourir. À commencer par les milliardaires, visiblement.

Source : https://www.capital.fr/entreprises-marches/un-laboratoire-finance-par-jeff-bezos-promet-la-vie-eternelle-1413594

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*