fbpx

IBM abandonne la reconnaissance faciale pour lutter contre le racisme

L’entreprise américaine préfère abandonner cette technologie, craignant surtout qu’elle soit utilisée à des fins de discrimination raciale.

En d’autres termes, IBM a annoncé qu’elle renonçait à développer des technologies de reconnaissance faciale pour des usages généraux, craignant son utilisation pour promouvoir la discrimination et l’injustice raciales.

« IBM s’oppose fermement à l’utilisation de toute technologie de reconnaissance faciale – y compris proposée par d’autres fournisseurs – pour la surveillance de masse, le profilage racial, les violations des droits de l’homme et des libertés fondamentales, ou tout autre objectif qui n’est pas conforme à nos valeurs et à nos principes de confiance et de transparence », écrit Arvind Krishna, PDG d’IBM, dans une lettre au Congrès ce lundi.

« Nous pensons qu’il est temps d’entamer un dialogue national sur la question de savoir si et comment la technologie de reconnaissance faciale doit être utilisée par les services répressifs nationaux », ajoute-t-elle. « L’intelligence artificielle est un outil puissant qui peut aider les forces de l’ordre à assurer la sécurité des citoyens. Mais les sous-traitants et les utilisateurs des systèmes d’IA ont une responsabilité partagée de s’assurer que l’IA est testée pour les biais et les particularités de son utilisation par les forces de l’ordre, et que ces tests sont vérifiés et signalés. »

Source : IBM abandonne la reconnaissance faciale pour lutter contre le racisme

Partagez nous !