2 août 2021

Le Pentagone automatise détection et application de patchs sur ses systèmes critiques

Le Pentagone a récemment conclu un contrat de 45 millions de dollars avec la start-up ForAllSecure.

Après s’être distinguée en 2016 en remportant la finale du Cyber Grand Challenge organisé par le département de la recherche de la défense américaine (DARPA), la start-up ForAllSecure a séduit le Pentagone. Ce dernier équipe plusieurs de ses entités avec la technologie Maheym. Les capacités de test et d’application de correctifs en temps réel sont couplées à un moteur d’exploitation de failles sur des systèmes tiers distants.

Tournant sur un environnement Linux x86, la technologie d'automatisation d'application de patchs et d'exploits de Mayhem a séduit la Défense américaine. (crédit : ForAllSecure)
Tournant sur un environnement Linux x86, la technologie d’automatisation d’application de patchs et d’exploits de Mayhem a séduit la Défense américaine.

De plus, Le Pentagone a récemment conclu un contrat de 45 millions de dollars avec la start-up ForAllSecure. Créée en 2012 et originaire de Pittsburg, la société a séduit la défense américaine.

Notamment avec sa plateforme Mayhem qui prévoit de l’utiliser pour sécuriser plusieurs environnements critiques. Le contrat a été signé plus précisément avec l’entité innovation de la DARPA, c’est à dire la DIU Defense Innovation Unit, pour étendre la sécurité de ses systèmes critiques.

Cette technologie va être utilisée dans de nombreuses entités du Pentagone :

Par exemple, l’Air Force 96th Cyberspace Test Group.

l’Air Force 90th Cyberspace Operations Squadron.

le Naval Sea Systems Command (NAVSEA).

Le fameux U.S. Army Command, Control, Communication, Computers, Cyber, Intelligence, Surveillance and Reconnaissance Center (C5ISR).

Source : Le Pentagone automatise détection et application de patchs sur ses systèmes critiques

Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us
Follow Me
YouTube
YouTube
LinkedIn